Dossier

Antiangiogéniques et cancer du poumon

Mis en ligne le 04/01/2011

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 125,67 Ko)
Les facteurs de croissance impliquant l’angiogénèse sont une cible thérapeutique potentielle dans le cancer bronchique. Ce travail est une revue de la littérature sur l’efficacité et les complications liées aux traitements antiangiogéniques dans les cancers bronchiques : les carcinomes bronchiques non à petites cellules (CBNPC) et les carcinomes bronchiques à petites cellules (CBPC). Le bévacizumab a déjà une autorisation de mise sur le marché (AMM) dans le CBNPC non épidermoïde de stade IV en association avec un doublet à base de sels de platine en première ligne puis en maintenance. L’étude IFCT 08-02 en cours évalue sa place dans le CBPC disséminé. D’autres molécules ont fait l’objet d’essais (sunitinib, sorafénib, aflibercept, vandétanib, pazopanib, thalidomide) dont les résultats sont commentés ici. Enfin, les toxicités sont acceptables et leur gestion simples si les contre-indications sont respectées. En conclusion, Le bévacizumab est la seule molécule antiangiogénique qui a une AMM en oncologie thoracique. Des études de phase III sont en cours pour valider la place des autres thérapies antiangiogéniques.
centre(s) d’intérêt
Oncologie générale
Mots-clés