Dossier

Les avancées dans les tumeurs neuroendocrines du pancréas

Mis en ligne le 29/04/2017

Auteurs : Pr Romain Coriat, Dr Anne Visbecq

Les tumeurs neuroendocrines du pancréas (TNEP) constituent certainement le sous-groupe le plus hétérogène des TNE digestives. Elles diffèrent entre elles par le contexte de survenue (sporadiques ou associées à un syndrome de prédisposition), la présentation clinique, l'agressivité, le pronostic et la prise en charge. Le bilan diagnostique doit être adapté aux circonstances de découverte et repose en grande partie sur l'imagerie, qui a bénéficié récemment de progrès importants, notamment l'imagerie fonctionnelle.

Le traitement comporte un grand nombre d'options – chirurgie, traitements pharmacologiques, ablation locorégionale ou, encore, médecine nucléaire –, dont le choix est guidé par les caractéristiques de la tumeur et le profil du patient. Enfin, la classification actuelle (tableau I) [1] va être très prochainement modifiée pour individualiser la catégorie des TNEP de grade 3 bien différenciées, actuellement ignorée par les classifications OMS 2010 et ENETS (European Neuroendocrine Tumour Society).

Liens d'interêts

R. Coriat déclare avoir des liens d’intérêts avec Ipsen, Novartis, Keocyt et Pfizer.

A. Visbecq déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteurs
Pr Romain CORIAT

Médecin, Gastro-entérologie et hépatologie, CHU Cochin, AP-HP, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Anne VISBECQ

Industrie Pharmaceutique, Angers, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Oncologie digestif,
Oncologie générale
Mots-clés