Dossier

Cancer borderline localement avancé : traitement d'induction, place de la radiothérapie et de la résection secondaire

Mis en ligne le 30/11/2020

Auteurs : N. Williet, J.M. Phelip

Les données de la littérature sont souvent confuses entre les tumeurs de résécabilité limite, les tumeurs localement avancées potentiellement résécables et les tumeurs localement avancées jamais résécables. Pourtant, ces situations doivent être bien identifiées, car les objectifs thérapeutiques sont différents. Leur prise en charge doit donc se faire en centre expert et repose en premier lieu sur une chimiothérapie néoadjuvante ou d'induction. Lorsque la résection secondaire R0 est possible, le bénéfice en survie serait semblable à celui des tumeurs résécables d'emblée. La radiochimiothérapie de consolidation (préopératoire) et la radiochimiothérapie de clôture en situation palliative sont à discuter cas par cas en réunion de concertation multidisciplinaire.

Liens d'interêts

N. Williet déclare avoir des liens d’intérêts avec Chugai Pharma, Merck, Ipsen, Sanofi et Servier.

J.M. Phelip déclare avoir des liens d’intérêts avec Merck, Roche, Amgen, Lilly, Celgene, Bayer, Sanofi et Ipsen.

auteurs
Dr Nicolas WILLIET

Médecin, Gastro-entérologie et hépatologie, CHU, Saint-Étienne, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Jean-Marc PHELIP

Médecin, Gastro-entérologie et hépatologie, Hôpital Nord, CHU de Saint-Étienne, Saint-Priest-en-Jarez, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Oncologie générale,
Oncologie digestif
thématique(s)
Cancer du pancréas
Mots-clés