Dossier

Cancers digestifs 2015

Mis en ligne le 19/07/2015

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 1,71 Mo)

“L’augmentation immune” par le pembrolizumab (anti-PD-1) est très prometteuse pour divers cancers digestifs avancés réfractaires (CCRm dMMR, cancers oesogastriques, CHC).

L’adjonction d’un traitement par radio-embolisation intra-artérielle hépatique ou par radiofréquence hépatique augmente l’efficacité de la chimiothérapie systémique de première ligne en cas de métastases hépatiques colorectales.

Le statut tumoral KRAS, BRAF et MMR a un impact pronostique en cas de cancer du côlon de stade III.

Le statut tumoral BRAF a un impact pronostique défavorable en cas de CCRm ; la quadrithérapie FOLFOXIRIbévacizumab est alors une option de choix.

Le (double) ciblage HER2 est prometteur en cas de CCRm HER2+.

Le ciblage de MET est inefficace en cas d’adénocarcinome oesogastrique avancé.

auteur
Dr David MALKA
Dr David MALKA

Médecin
Gastro-entérologie et hépatologie
Institut Gustave Roussy, Villejuif
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Oncologie digestif,
Oncologie générale
Mots-clés