Dossier

Cancers gynécologiques

Mis en ligne le 31/03/2020

Auteurs : T. de la Motte Rouge, C. Lefeuvre, M. Provansal, O. Trédan, B. You

Recommandé par 1 personne

  • Inhibiteurs de PARP en 1re ligne pour toutes les patientes atteintes d'un cancer de l'ovaire ? avec ou sans bévacizumab ?
  • L'immunothérapie devrait s'imposer pour les cancers de l'endomètre avancés présentant une déficience MMR.
  • Cancers du col avancés : immunothérapie par thérapie cellulaire ou approche classique avec inhibiteur de point de contrôle immunitaire.
  • Tramétinib : 1re thérapie ciblée pour les carcinomes séreux de bas grade de l'ovaire ?
Liens d'interêts

T. de la Motte Rouge déclare avoir des liens d’intérêts avec AstraZeneca, Roche, Tesaro, Clovis Oncology, Pfizer, MSD, Novartis et GamaMabs.

C. Lefeuvre, M. Provansal, O. Trédan et B. You n’ont pas déclaré leurs éventuels liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteurs
Dr Thibault DE LA MOTTE ROUGE

Médecin, Oncologie, Centre Eugène Marquis, Rennes, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Claudia LEFEUVRE-PLESSÉ

Médecin, Oncologie, Centre Eugène-Marquis, Rennes, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Olivier TRÉDAN

Médecin, Oncologie, Centre Léon-Bérard, Lyon, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Oncologie générale,
Oncologie gynécologie
Mots-clés