Dossier

Cancers gynécologiques - ASCO® 2014

Mis en ligne le 22/07/2014

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 3,67 Mo)
Les principales avancées thérapeutiques concernent les cancers de l'ovaire. Après de longues années de traitements appliqués de manière uniforme, l'identification de groupes de tumeurs en fonction de leurs anomalies oncogéniques permet d'envisager enfin une médecine plus personnalisée. Le Congrès américain en oncologie clinique de 2014 est emblématique de cette évolution, faisant état :
– d'un essai clinique associant antiangiogénique et inhibiteur de PARP, d'une efficacité impressionnante ;
– des promesses de l'immunothérapie (anticorps anti-PD-1) ;
– de l'identification de sous-groupes moléculaires de pronostic différent ;
– de l'intérêt du profil moléculaire dans les cancers ovariens de type 1.
Voilà de quoi occuper les prochaines années : espérons que ces essais thérapeutiques innovants confirmeront les progrès attendus.
auteurs
Dr Manuel RODRIGUES

Médecin, Oncologie, Institut Curie, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Olivier TRÉDAN

Médecin, Oncologie, Centre Léon-Bérard, Lyon, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Thibault DE LA MOTTE ROUGE

Médecin, Oncologie, Centre Eugène Marquis, Rennes, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Oncologie générale,
Oncologie gynécologie
Mots-clés