Mise au point

Cancers induits par les papillomavirus humains

Mis en ligne le 19/10/2015

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 552,24 Ko)
» À côté du tabac et de l'alcool, le HPV-16 constitue un facteur de risque pour les carcinomes épidermoïdes oropharyngés. Les tumeurs associées à ce virus sont en très forte augmentation dans les pays à revenu élevé. Elles ont une meilleure réponse au traitement, avec une plus faible récurrence que les tumeurs sans HPV.
» La prévalence des cancers de l'anus associés aux HPV-16 et -18 est en forte augmentation chez les hommes homosexuels infectés par le VIH. Il n'existe pas à ce jour de consensus sur les modalités de leur dépistage.
» En France, le Haut Conseil de la santé publique a révisé l'âge de la vaccination contre les HPV. Les vaccins sont maintenant recommandés entre les âges de 11 et de 14 ans, avec une possibilité de rattrapage jusqu'à l'âge de 19 ans révolus.
Mots-clés