Dossier

Cancers du sein

Mis en ligne le 31/03/2020

Auteurs : V. Diéras, J.Y. Pierga

Cette année a été marquée par des avancées dans la thématique HER2+, de nature à changer les pratiques. La révolution apportée par le trastuzumab, le pertuzumab et le T-DM1 se poursuit avec un nouvel inhibiteur de tyrosine kinase, le tucatinib, et un nouvel anticorps drogue-conjugué, le trastuzumab deruxtécan. Dans les cancers TN, le pembrolizumab associé à une chimiothérapie néoadjuvante a montré une amélioration significative de la réponse histologique complète, mais un suivi plus long est nécessaire avant de l'incorporer dans notre pratique clinique. Un inhibiteur de PARP, le véliparib, montre aussi un bénéfice en SSP chez les patientes porteuses d'une mutation de BRCA1/2 en association avec la CT. Dans les cancers RH+, la question de la prolongation de l'HT est toujours discutée. Enfin, plusieurs études de phase III avec les inhibiteurs de CDK 4/6 montrent clairement des résultats en SG en phase métastatique.

Liens d'interêts

J.Y. Pierga déclare avoir des liens d’intérêts avec Roche, MSD, Novartis, Pfizer et Amgen.

V. Diéras déclare avoir des liens d’intérêts avec Roche/Genentech, Novartis, Pfizer, Lilly, MSD, Daiichi Sankyo, Seattle Genetics, AstraZeneca et AbbVie.

auteurs
Dr Véronique DIÉRAS

Médecin, Oncologie, Centre Eugène-Marquis, Rennes, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Jean-Yves PIERGA

Médecin, Oncologie, Institut Curie, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Oncologie générale,
Oncologie sénologie
Mots-clés