Dossier

Cancers du sein

Mis en ligne le 31/03/2021

Auteurs : V. Diéras, J.Y. Pierga

L'année 2020 a été marquée par la confirmation de la place des signatures génomiques dans la désescalade des indications de chimiothérapie adjuvante en cas d'atteinte ganglionnaire (essai RxPONDER), sauf chez les patientes avant la ménopause. Le bénéfice des anti-CDK4/6 au stade métastatique se confirme en SG dans plusieurs essais et méta-analyses. Leur place en situation adjuvante reste à trouver devant 3 essais randomisés, 2 négatifs et un 3e positif mais avec un suivi court. Pour les cancers du sein RH+ métastatiques, l'alpélisib ciblant les mutations de PIK3CA n'a pas montré de bénéfice en SG. Pour les cancers triple-négatifs, l'immunothérapie augmente la réponse histologique en néoadjuvant, mais le bénéfice sur la survie n'est pas encore connu. La place des inhibiteurs de points de contrôle immunitaire en situation métastatique reste à définir avec les résultats négatifs de l'étude IMpassion 131. En revanche, un anticorps drogue-conjugué, le sacituzumab govitécan en monothérapie confère un gain majeur en SG dans les cancers triple-négatifs métastatiques au-delà de la 2e ligne de chimiothérapie.

Liens d'interêts

V. Diéras déclare avoir des liens d’intérêts avec Roche/Genentech, Novartis, Pfizer, Lilly, Tesaro, Eisai, Nektar, Astellas, MSD, Daiichi Sankyo, Odonate, Seattle Genetics, AstraZeneca et AbbVie.

J. Y. Pierga déclare avoir des liens d’intérêts avec Pfizer, Lilly, MSD, Roche, Novartis, AstraZeneca, Pierre Fabre, Servier, Daiichi, SeaGen, ExactSciences et Ipsen.

auteurs
Dr Véronique DIÉRAS

Médecin, Oncologie, Centre Eugène-Marquis, Rennes, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Jean-Yves PIERGA

Médecin, Oncologie, Institut Curie, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Oncologie générale,
Oncologie sénologie
thématique(s)
Cancer du sein
Mots-clés