Dossier

Cancers du sein - ASCO® 2014

Mis en ligne le 22/07/2014

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 991,85 Ko)
ALTTO, qui porte sur plus de 8 000 patientes HER2+, montre l’absence de supériorité d’une double thérapie ciblée anti-HER2, lapatinib + trastuzumab, par rapport à la référence, CT + trastuzumab. L’association agoniste de la LH-RH + inhibiteur de l’aromatase serait supérieure à agoniste + tamoxifène en adjuvant chez les femmes non ménopausées, mais on ne dispose ni de la preuve que la castration soit supérieure au tamoxifène seul, ni, surtout, de données de survie à long terme. Un nouvel essai portant sur près de 5 000 patientes confirme l’absence d’effet du bévacizumab en adjuvant. L’utilisation d’un agoniste de la LH-RH avec la CT adjuvante permettrait de réduire les risques de ménopause précoce chez les patientes ayant des tumeurs RH−. AROBASE a montré l’intérêt d’une HT d’entretien après une CT de 1re ligne. AVATAXHER étaye la possibilité d’un traitement de rattrapage lorsqu’une mauvaise réponse à la CT néo-adjuvante est prédite par le PET scan. L’intérêt du carboplatine dans les tumeurs TN en néo-adjuvant est peut-être limité aux patientes ayant des facteurs héréditaires de prédisposition.
auteurs
Dr Olivier TRÉDAN

Médecin, Oncologie, Centre Léon-Bérard, Lyon, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Jean-Yves PIERGA

Médecin, Oncologie, Institut Curie, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Véronique DIÉRAS

Médecin, Oncologie, Centre Eugène-Marquis, Rennes, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Oncologie générale,
Oncologie sénologie
Mots-clés