Cas clinique

Dermatomyosite révélatrice d'une rechute d'un cancer du sein

Mis en ligne le 27/09/2016

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 1,22 Mo)

Mme V., âgée de 66 ans, est prise en charge en 1996 pour un carcinome canalaire infiltrant du sein gauche de 32 mm, de grade SBR 2, récepteurs hormonaux négatifs (RH–), Ki67 à 30 % par tumorectomie et curage axillaire (8 ganglions positifs sur 21 avec rupture capsulaire), chimiothérapie et radiothérapie adjuvante. En 2006, elle fait une rechute pulmonaire avec anatomopathologie en faveur d'un adénocarcinome mammaire RH–, récepteur HER2 non amplifié. Depuis 2007, Mme V. a fait plusieurs rechutes métastatiques révélatrices d'un adénocarcinome mammaire RH–, cette fois récepteur HER2 amplifié avec une bonne réponse aux différentes chimiothérapies.

Liens d'interêts

M. Michalet déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

Les autres auteurs n’ont pas précisé leurs éventuels liens d’intérêts.

auteurs
M Morgan MICHALET

Interne, Radiothérapie, Institut du cancer, Montpellier, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Nadine HOUÉDÉ

Médecin, Oncologie, CHU Carémeau, Nîmes, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Dermatologie,
Oncologie générale,
Oncologie sénologie
Mots-clés