Vie professionnelle

Errare humanum est, perseverare diabolicum

Mis en ligne le 04/01/2011

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 2,08 Mo)
L’erreur est humaine, malheureusement. Mais quand l’erreur est médicale, les malades en sont victimes. Pourquoi ? Comment ? Que faire ? Il n’y a pas beaucoup d’éléments de réflexion dans la littérature. Pour essayer d’avancer, je vais partager quelques expériences personnelles (parfois douloureuses, toujours instructives), vécues au cours des trente dernières années, au gré de différentes époques, comme responsable d’erreurs médicales mais aussi comme victime, témoin ou expert auprès des tribunaux.
centre(s) d’intérêt
Vie professionnelle