Fiche

Gestion de la toxicité dermatologique induite par les inhibiteurs de tyrosine kinase de l'EGFR
Recommandations issues des pratiques

Mis en ligne le 01/06/2015

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 883,09 Ko)

Les inhibiteurs de tyrosine kinase (ITK) de l'EGFR (Epidermal Growth Factor Receptor), l'erlotinib, le géfitinib et l'afatinib, sont le traitement de référence des cancers bronchiques non à petites cellules (CBNPC) avec mutation activatrice du récepteur de l'EGFR :

  • le géfitinib (comprimés dosés à 250 mg) est recommandé dans le traitement du CBNPC localement avancé ou métastatique avec mutations activatrices de l'EGFR ;
  • l'erlotinib, qui se présente sous forme de comprimés dosés à 25, 100 et 150 mg, est indiqué dans le traitement des formes avancées ou métastatiques de CBNPC avec mutation de l'EGFR, en traitement de première ligne et après échec d'au moins 1 ligne de chimiothérapie pour tous les CBNPC, y compris de phénotype sauvage pour l'EGFR ;
  • l'afatinib (comprimés dosés à 20, 30, 40 et 50 mg) est recommandé dans le traitement des CBNPC localement avancés ou métastatiques avec mutations activatrices de l'EGFR chez les patients n'ayant jamais reçu d'ITK de l'EGFR.
  • [...]
auteurs
Dr Vincent SIBAUD

Médecin, Dermatologie et vénéréologie, Institut Claudius Regaud, Institut universitaire du cancer, Toulouse, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Valérie GOUNANT

Médecin, Pneumologie, Hôpital Bichat-Claude Bernard, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Alexis CORTOT

Médecin, Pneumologie, CHRU, Lille, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Christine MATEUS BORGES

Médecin, Dermatologie et vénéréologie, Institut Gustave Roussy, Villejuif, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Nicolas GIRARD

Médecin, Pneumologie, Institut du thorax Curie-Montsouris, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Clarisse AUDIGIER-VALETTE

Médecin, Pneumologie, Centre hospitalier Sainte-Musse, Toulon, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Dermatologie,
Oncologie générale
Mots-clés