Dossier

Immunité et tumeurs du sein HER2+ : impact de l'environnement immunologique et nouvelles approches thérapeutiques

Mis en ligne le 28/10/2015

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 315,11 Ko)

Les patients atteints de tumeurs mammaires surexprimant HER2 bénéficient des traitements ciblés, qui permettent une diminution importante du risque de récidive et un contrôle à long terme pour les formes métastatiques. Les caractéristiques de l'environnement immun des tumeurs HER2 sont liées à l'évolution de la maladie et jouent un rôle dans la réponse aux traitements. La présence de lymphocytes dans le tissu tumoral a un impact prédominant dans la réponse au traitement en situation néo-adjuvante. Afin de renforcer les traitements déjà disponibles, les approches explorant la stimulation de la réponse immunitaire antitumorale représentent une perspective prometteuse. Des thérapies vaccinales ciblant la protéine HER2 ont été évaluées. Des anticorps spécifiques de HER2 dont le mécanisme d'action immunologique est optimisé sont également en cours de développement. Les immunothérapies ciblant HER2 couplées à des immunomodulateurs représentent une perspective prometteuse pour compléter l'arsenal thérapeutique.

La surexpression de la protéine HER2, qui concerne 15 % des tumeurs mammaires, est associée à un pronostic péjoratif. Malgré les bénéfices importants apportés par les traitements ciblant HER2 (Human Epidermal growth factor Receptor 2) – anticorps monoclonaux (trastuzumab, pertuzumab), anticorps couplé à un cytotoxique (trastuzumab emtansine [T-DM1]) ou inhibiteur de tyrosine kinase (lapatinib) –, la sensibilité aux thérapeutiques ciblées anti-HER2 reste hétérogène. L'identification de biomarqueurs de sensibilité ou de résistance aux thérapies ciblant HER2 ou d'autres cibles thérapeutiques pour les tumeurs HER2+ permettrait d'améliorer les stratégies thérapeutiques et le pronostic des patients.

Il est actuellement clairement démontré que l'interaction entre les cellules tumorales et leur microenvironnement, notamment le système immunitaire, est impliquée dans le développement tumoral et les mécanismes de contrôle, mais aussi dans la réponse aux traitements.

auteurs
Dr Delphine LOIRAT

Médecin, Oncologie, Institut Curie, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Véronique DIÉRAS

Médecin, Oncologie, Centre Eugène-Marquis, Rennes, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Oncologie générale,
Oncologie sénologie
Mots-clés