Congrès/Réunion

Nouveautés en oncologie ORL - ESMO 2014

Mis en ligne le 18/12/2014

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 201,52 Ko)
» Les inhibiteurs de l’EGFR de seconde génération n’ont pas fait la preuve d’une grande efficacité dans des populations non sélectionnées de patients ayant des carcinomes épidermoïdes des voies aérodigestives supérieures (VADS) en récidive après échec d’une première ligne à base de composé du platine.
» La quadruple association cisplatine + 5-FU + cétuximab + docétaxel n’est pas plus efficace que le schéma EXTREME (cisplatine, cétuximab, 5-FU) en première ligne métastatique, probablement en raison des doses de cisplatine et de docétaxel, qui n’ont pu être maintenues lors de son évaluation.
» L’immunothérapie avec ciblage de PD-1/PD-L1 par des anticorps apparaît comme une voie prometteuse dans les carcinomes épidermoïdes des VADS.
auteurs
Dr Delphine LOIRAT

Médecin, Oncologie, Institut Curie, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Christophe LE TOURNEAU

Médecin, Oncologie, Institut Curie, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Oncologie générale,
Oncologie ORL
Mots-clés