Dossier

Plaintes cognitives induites par les traitements en cancérologie

Mis en ligne le 14/05/2017

Auteurs : M. Lange, I. Léger-Hardy

Lire l'article complet (pdf / 1,71 Mo)
  • En dehors des cancers du système nerveux central, des troubles cognitifs sont rapportés par des patients traités par chimiothérapie, hormonothérapie et thérapies ciblées.
  • De 21 à 90 % des patientes traitées pour un cancer du sein expriment une plainte cognitive.
  • Les difficultés cognitives rencontrées par les patients ont un impact négatif sur leur qualité de vie : perturbation du retour au travail, répercussions sur l'autonomie des patients âgés et sur l'observance des traitements oraux.
Liens d'interêts

M. Lange et I. Léger-Hardy déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteurs
Dr Marie LANGE

Psychologue, Centre François-Baclesse, Caen, France

Contributions et liens d’intérêts
Mme Isabelle LÉGER-HARDY

Psychologue, CHU de Bicêtre, Le Kremlin-Bicêtre, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Oncologie générale
Mots-clés