Dossier

La qualité de vie comme outil de pronostic et de suivi des patients

Mis en ligne le 14/05/2017

Auteurs : S. Paget-Bailly, G. Mouillet, F. Bonnetain

Lire l'article complet (pdf / 1,11 Mo)
  • Pour plusieurs localisations de cancer, il a été démontré que la qualité de vie a une valeur pronostique additionnelle en termes de survie globale par rapport aux paramètres dits classiques.
  • Les données de qualité de vie doivent être intégrées dans les scores pronostiques des patients.
  • Une évaluation de la qualité de vie en routine permet notamment d'améliorer la communication patient-médecin, la satisfaction du patient vis-à-vis des soins et son bien-être émotionnel.
  • Une étude récente montre que le recueil électronique des symptômes au cours du traitement améliore significativement la qualité de vie et le taux de survie à 1 an des patients atteints de divers cancers métastatiques.
  • En France, plusieurs études de faisabilité du recueil électronique de la qualité de vie en pratique clinique courante sont en cours.

La qualité de vie relative à la santé est un critère de jugement reconnu et largement utilisé dans les essais cliniques en oncologie. Elle peut également être utilisée en tant que facteur pronostique et, plus récemment, les efforts de recherche se sont tournés vers son utilisation comme outil de suivi des patients dans un contexte de pratique clinique courante.

Liens d'interêts

S. Paget-Bailly déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

Les autres auteurs n’ont pas précisé leurs éventuels liens d’intérêts.

auteurs
Dr Sophie PAGET-BAILLY

Médecin, Santé publique et médecine sociale, Centre hospitalier régional universitaire, Besançon, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Guillaume MOUILLET

Médecin, Santé publique et médecine sociale, Centre hospitalier régional universitaire, Besançon, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Franck BONNETAIN†

Médecin, Oncologie, CHU, Besançon, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Oncologie générale
Mots-clés