Dossier

Radiothérapie stéréotaxique et oligométastases

Mis en ligne le 30/10/2013

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 2,49 Mo)

La radiothérapie en conditions stéréotaxiques (RTS), mono- ou hypofractionnée, représente un changement fondamental dans la pratique de la spécialité telle qu’elle a été développée depuis un peu plus d’un siècle. Cette technique intégrant les derniers développements technologiques en matière d’imagerie médicale, de contention et de dosimétrie a la capacité d’irradier un volume cible tumoral de taille moyenne à une très forte dose et avec un haut gradient de dose tout en épargnant les tissus sains. Malgré la très grande hétérogénéité des sites, des techniques et des doses, la plupart des études retrouvent un taux de contrôle local élevé, de 70 à 90 % à 2 ans, et une toxicité réduite – environ 5 % de grade 3 à 2 ans. La RTS est maintenant considérée comme la technique de choix, équivalente à la chirurgie, pour les petites tumeurs ou les oligométastases pulmonaires et hépatiques chez les patients médicalement inopérables ou à risque. Les autres localisations métastatiques, osseuses, ganglionnaires, voire surrénaliennes, semblent également de bonnes indications. Il conviendra néanmoins de valider ces résultats très prometteurs lors d’études randomisées comparatives et d’évaluer son rapport coût-efficacité.

auteur
Pr Philippe GIRAUD
Pr Philippe GIRAUD

Médecin
Radiothérapie
Hôpital européen Georges Pompidou, Paris
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Oncologie générale
thématique(s)
Radiothérapie
Mots-clés