Editorial

Reconnaissance

Mis en ligne le 19/04/2018

Mis à jour le 26/04/2018

Auteurs : Pr Jean-François Morère

Télécharger le pdf (pdf / 68,04 Ko)

Le bouillonnement de la recherche clinique et translationnelle en cancérologie est – heureusement… – incessant. Il semble donc indispensable, une fois par an, de faire la synthèse de ces avancées et un tri entre progrès applicables immédiatement et ceux qui nous seront utiles à moyen terme.

La chimiothérapie de certaines tumeurs digestives est un parfait exemple de ces avancées applicables en pratique quotidienne : adjuvante pour les cancers des voies biliaires opérées, allègement de la chimiothérapie adjuvante pour certains cancers coliques opérés. On rejoint ici le souci de désescalade des traitements adjuvants déjà connu dans les cancers du sein.

L'essentiel des présentations et publications particulièrement intéressantes porte cependant aujourd'hui sur les thérapies ciblées et sur l'immunothérapie. Ces thérapeutiques se répartissent en fait de façon très différente en fonction des divers champs de l'oncologie. Dans les cancers du sein, par exemple, les thérapies ciblées ont tenu la corde avec les données des dernières études sur les inhibiteurs des cycline-kinases et les effets des inhibiteurs de PARP. À l'inverse, dans les cancers ORL, c'est l'immunothérapie qui retient particulièrement l'attention.

Quant aux avancées dans le cancer du poumon, elles se répartissent équitablement depuis quelques années entre thérapies ciblées et immunothérapie. Ce champ de recherche apparaît aujourd'hui comme un modèle... juste retour des choses après un passé si sombre.

La Lettre du Cancérologue et ses experts se sont donc mobilisés pour vous rendre compte fidèlement de ces impressionnants changements, organe par organe.

Toutefois, comme nous n'oublions pas que nous sommes oncologues, nous avons tenu à faire la part belle à la médecine oncologique avec un beau chapitre sur les soins de support et une vision particulièrement riche cette année sur la psycho-oncologie.

Enfin, nous serions bien indignes de notre siècle si le thème des nouveaux outils connectés et d'intelligence artificielle pouvant peut-être nous aider dans notre pratique n'était pas abordé.

Nous espérons que ce programme pour une oncologie globale suscitera votre intérêt et que vous percevrez au travers de votre lecture l'enthousiasme (légitime) des auteurs.

C'est avec reconnaissance que nous saluons votre fidélité !

Liens d'interêts

J.F. Morère n’a pas précisé ses éventuels liens d’intérêts.

auteur
Pr Jean-François MORÈRE
Pr Jean-François MORÈRE

Médecin
Radiothérapie
CHU Paul Brousse, Villejuif
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Oncologie générale
Mots-clés