Dossier

Thérapeutiques moléculaires ciblées

Mis en ligne le 19/10/2015

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 279,46 Ko)
Cette année, a été mis en évidence le rôle désormais incontesté des anticorps immunomodulateurs ciblant la voie PD-L1/PD-1, avec des résultats cliniques prometteurs dans le traitement de plusieurs types tumoraux. Concernant la stratégie de sélection des patients dans les essais de phase I, 2 communications ont souligné la pertinence de l'inclusion de sujets âgés, alors que l'étude MOSCATO présentait des résultats prometteurs basés sur la sélection des patients en fonction d'analyses moléculaires à la recherche d'une cible thérapeutique personnalisée. L'utilisation des inhibiteurs de multikinases a également évolué, avec des résultats encore préliminaires de hautes doses d'ERLO dans les métastases leptoméningées de cancers bronchiques, le développement d'un nouvel inhibiteur spécifique des formes mutées d'EGFR. Alors que le nilotinib semble inférieur à l'imatinib en 1re ligne de traitement des GIST, la reprise de l'imatinib en 3e-4e ligne apparaît comme une stratégie raisonnable et peu toxique. Enfin, l'inhibition combinée de BRAF et de MEK par le DABRA et le tramétinib dans les CCR BRAF mutés semble une voie prometteuse.
auteur
Dr Olivier MIR
Dr Olivier MIR

Médecin
Oncologie
Gustave Roussy Cancer Campus – Grand Paris, Villejuif
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Oncologie générale
Mots-clés