Dossier

Traitement du myélome multiple en rechute et réfractaire

Mis en ligne le 27/09/2018

Auteurs : G. Fouquet, V. Richez, S. Guidez, S. Manier, X. Leleu

  • Une inclusion dans un essai thérapeutique doit être proposée si une étude appropriée est disponible. Une association triple jusqu'à progression semble donner les meilleurs résultats d'efficacité si le profil de tolérance est acceptable. Une association double peut être considérée en fonction de l'évolution de la maladie et des souhaits du patient, de son âge et de son état général. Les schémas triples IMiD-­anti-CD38-dexaméthasone ou IMiD-inhibiteur du protéasome-dexaméthasone sont les plus efficaces.
  • Une autogreffe peut être proposée chez les patients éligibles n'ayant pas eu une autogreffe en première ligne, ou ayant eu une réponse prolongée aprés une première autogreffe. L'indication d'une allogreffe doit être discutée au cas par cas, elle est rarement posée, et doit entrer de préférence dans le cadre d'un essai clinique. Même chez les patients ayant atteint une réponse de bonne qualité et prolongée, et avec une toxicité minimale après le traitement de première ligne, il faut éviter de réutiliser les mêmes molécules (utiliser une classe différente de molécules, et garder les molécules initiales pour la/les rechute(s) suivante(s).
Liens d'interêts

G. Fouquet déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

Les autres auteurs n’ont pas précisé leurs éventuels liens d’intérêts.

auteurs
Mlle Guillemette FOUQUET

Interne, Hématologie, Institut Imagine, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Salomon MANIER

Médecin, Hématologie, CHU, Lille, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Xavier LELEU

Médecin, Hématologie, CHU, Poitiers, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Oncologie hématologie,
Oncologie générale,
Hématologie
thématique(s)
Myélome multiple
Mots-clés