Dossier

Complications cardiaques de la radiothérapie

Mis en ligne le 31/01/2009

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 519,26 Ko)

La radiothérapie thoracique expose à la survenue de complications qui peuvent intéresser toutes les tuniques du cœur. Ces toxicités cardiaques comprennent les péricardites aiguës et chroniques, les myocardites, les valvulopathies, les atteintes coronariennes et les troubles de la conduction. Leurs mécanismes physiopathologiques relèvent très vraisemblablement tous des mêmes phénomènes successifs, faisant intervenir une atteinte de la microvascularisation responsable d’une ischémie tissulaire secondaire, celle-ci conduisant à son tour à une fibrose cicatricielle tardive. Cependant, la plupart des complications cardiaques des rayonnements ionisants sont asymptomatiques. La péricardite chronique affecte environ 5 % des patients, et le taux de mortalité qui lui est imputable est inférieur à 1 %. Les myocardites sont beaucoup plus rares. Très longtemps ignorées, les atteintes des artères coronaires sont probablement responsables de la survenue tardive d’infarctus, de valvulopathies ou de troubles de la conduction. Ces atteintes sont d’autant plus fréquentes que les patients sont porteurs d’autres facteurs de risque cardiovasculaire ou ont été irradiés jeunes (avant 21 ans). Les facteurs de risque reconnus de ces toxicités sont la dose totale (plus de 30 Gy), le volume de cœur irradié et la dose par fraction. Ces complications pouvant survenir très longtemps après l’irradiation, une surveillance prolongée et stricte est nécessaire.

auteurs
Pr Philippe GIRAUD

Médecin, Radiothérapie, Hôpital européen Georges Pompidou, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Jean-Marc COSSET

Médecin, Urologie, INSTITUT MUTALISTE MONTSOURIS, PARIS, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Cardiologie,
Oncologie générale
thématique(s)
Radiothérapie
Mots-clés