Mise au point

Complications cardiovasculaires liées à la cocaïne

Mis en ligne le 02/02/2017

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 973,75 Ko)
  • Sous-estimées et négligées, les complications cardiovasculaires liées à la prise de cocaïne sont mal connues en France. Une recherche systématique par un interrogatoire et un test biologique (urinaire ou autre) devrait être réalisée devant tout infarctus chez un sujet de moins de 50 ans.
  • La cocaïne induit principalement une stimulation du système nerveux sympathique par inhibition du recaptage des catécholamines.
  • Les complications cardiovasculaires liées à la prise de cocaïne sont multiples, allant de la douleur thoracique à l'infarctus du myocarde. Les autres complications sont les cardiomyopathies, les arythmies, la dissection aortique, l'endocardite et l'accident vasculaire cérébral hémorragique ou ischémique.
  • La prise en charge de ces complications cardiovasculaires est identique à celle de la population générale. La prudence est recommandée quant à la mise sous bêtabloquant, qui devra se faire après un sevrage complet.
Liens d'interêts

F. Boccara déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteur
Pr Franck BOCCARA
Pr Franck BOCCARA

Médecin
Cardiologie et maladies vasculaires
Hôpital Saint-Antoine, AP-HP, Paris
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Addictologie,
Cardiologie
thématique(s)
HTA,
Infarctus du myocarde,
Toxicomanie
Mots-clés