Image

Une étiologie d’insuffisance tricuspide à connaître

Mis en ligne le 27/10/2011

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 2,31 Mo)
Monsieur M..., âgé de 85 ans, a été hospitalisé pour une décompensation cardiaque globale. Ses antécédents sont une cardiopathie dilatée avec altération de la fraction d’éjection du ventricule gauche (VG) d’environ 30 %, compliquée de fibrillation auriculaire permanente, de l’implantation d'un pacemaker (PM) 6 moisplus tôt pour bloc de haut degré, et d'une insuffisance rénale chronique modérée. L’examen clinique mettait en évidence des signes congestifs droits et gauches, ainsi qu'un souffle systolique prédominant au foyer tricuspide 3/6, augmentant à l’inspiration. L’échocardiographie transthoracique (ETT) a confirmé la dysfonction VG à 30 % et surtout, a retrouvé une insuffisance tricuspide (IT) sévère sur prolapsus du feuillet antérieur et la présence d’une masse appendue à l’extrémité du feuillet (figure). Il n’y avait pas de syndrome infectieux clinicobiologique et les hémocultures sont restées négatives. Il s’agissait en fait d’une rupture tricuspide avec capotage du feuillet antérieur d’un ou de plusieurs cordages, consécutive à l’implantation du stimulateur. Il a été décidé de poursuivre le traitement médical en première intention, compte tenu de l’âge et des antécédents du patient.
centre(s) d’intérêt
Cardiologie