Mise au point

Faut-il faire une désescalade en polythérapie chez les sujets âgés ?

Mis en ligne le 21/09/2015

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 613,49 Ko)

Il n’y a pas de consensus international concernant la définition de la polymédication. La valeur seuil de 3 médicaments est retenue dans le score ISAR (Identification of Seniors at Risk), qui permet d’identifier les sujets âgés fragiles consultant aux urgences ; d’autres considèrent que la polymédication est la prescription de 5 médicaments ou plus.

Points forts

  • Les effets indésirables dus aux médicaments sont plus fréquents chez le sujet âgé et souvent évitables.
  • Il existe 3 types de prescriptions inappropriées : la surprescription, la sous-prescription et la prescription inappropriée.
  • La révision d’ordonnance, c’est-à-dire l’analyse des prescriptions en cours, permet d’améliorer la qualité de vie et de diminuer la morbi-mortalité.
auteur
Dr Alice BREINING

Médecin
Gériatrie / gérontologie
Hôpital Charles-Foix, paris
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Cardiologie
Mots-clés