Mise au point

Les génériques en cardiologie : un avis pharmacologique

Mis en ligne le 29/01/2010

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 140,41 Ko)

Les médicaments génériques sont de plus en plus utilisés. Le remplacement d’un princeps par un générique ou la substitution entre génériques sont faits en pharmacie et le médecin traitant n’est souvent pas informé de ce changement. Cette modification est faite en partant d’un a priori d’équivalence thérapeutique entre le princeps et le générique (mais non entre les génériques). Elle peut parfois conduire au déséquilibre d’un traitement si la bioéquivalence n’est pas correcte ou si un médicament est à tort arrêté ou adjoint du fait d’une mauvaise interprétation de la prescription. Cela peut être particulièrement dangereux lors de l’emploi de médicaments à index thérapeutique étroit, situation fréquente en cardiologie. C’est pourquoi la substitution doit être évitée lors de l’emploi de tels médicaments. En dehors de ces circonstances, l’emploi des génériques est relativement sûr et constitue un moyen de réduire les dépenses de l’Assurance maladie.

auteur
centre(s) d’intérêt
Cardiologie
Mots-clés