Mise au point

Le grand public et la mort subite

Mis en ligne le 31/01/2019

Auteurs : E. Marijon

La mort subite représente un problème de santé publique majeur, avec plus de 40 000 événements chaque année en France. Moins de 10 % des patients survivent. Les premières minutes de prise en charge sont cruciales, et une réanimation adaptée initiale plus systématique par le témoin, associant massage cardiaque externe et usage d'un défibrillateur, devrait permettre d'atteindre des taux de survie plus élevés. Un programme ambitieux et coordonné basé sur l'éducation de toute la population aux gestes qui sauvent, dès le plus jeune âge, est indispensable pour améliorer le pronostic. L'Académie nationale de médecine a proposé une stratégie, identifiant 4 mesures essentielles pour une meilleure éducation de la population aux gestes qui sauvent.

Liens d'interêts

E. Marijon déclare avoir des liens d’intérêts. Bourses de Recherche : Abbott, Biotronik, Boston Scientific France, Microport, Medtronic France et être consultant : Boston Scientific France, ZOLL.

auteur
Dr Eloi MARIJON

Médecin
Cardiologie et maladies vasculaires
Hôpital européen Georges Pompidou, Paris
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Cardiologie,
Vie professionnelle
Mots-clés