Mise au point

Pollution de l’air et maladie coronaire

Mis en ligne le 12/04/2007

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 559,01 Ko)
Des données récentes et convergentes de la littérature suggèrent l’existence d’un eff et de la pollution de l’air ambiant sur le risque d’événements cardiovasculaires, en particulier d’infarctus du myocarde (IDM) [1, 2]. Depuis les années 1990, les données épidémiologiques issues des grandes agglomérations du continent nord-américain ou asiatique, ainsi que de quelques grandes villes européennes, ont démontré l’existence d’une relation entre les taux de pollution de l’air ambiant et la mortalité d’origine cardiovasculaire, mais ont également mis en évidence une augmentation du nombre d’admissions hospitalières pour IDM les jours de forte pollution de l’air (1, 2). Ces travaux ont donc suscité la mise en route d’études épidémiologiques plus ciblées, afi n de mieux caracté- riser ces relations entre le milieu environnant et la survenue des événements cardiovasculaires aigus.
auteurs
Dr Christophe LEROYER

Médecin, Pneumologie, Hôpital de la Cavale Blanche, Brest, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Jean-François BESANCENOT

Médecin, Médecine interne, CHU - Hôpital Général, Dijon, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Yves COTTIN

Industrie Pharmaceutique, CHU DE DIJON, DIJON, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Cardiologie
thématique(s)
Maladie coronaire
Mots-clés