Prothèse cardiaque : biologique ou mécanique ?

Mis en ligne le 25/11/2012

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 333,38 Ko)
»» Bioprothèse et prothèse mécanique ont une survie et une morbidité équivalentes.
»» La réintervention pour dysfonction structurelle bioprothétique n’est définitivement plus à haut risque.
»» L’option valve transcathéter pour la réintervention (“valve dans la valve”) représente un pari à risque pour l’avenir.
»» Les données scientifiques sur la comparaison entre ces prothèses sont faibles : rareté des essais à haut niveau de preuve et de longue durée (15 ans de suivi sont nécessaires avant de pouvoir comparer les données), rareté des données de qualité de vie dans les comparaisons.
»» In fine, c’est le choix du patient, après qu’il a été correctement informé, qui doit être retenu.
centre(s) d’intérêt
Cardiologie
Mots-clés