Congrès/Réunion

Que retenir des nouvelles recommandations européennes en cardiologie du sport ?

Mis en ligne le 30/11/2021

Auteurs : F. Carré, F. Schnell

  • Les recommandations nord-américaines et les anciennes recommandations européennes de 2005 ont été complétées par des mises à jour publiées entre 2018 et 2021 [1-7]. Leur principal objectif était de minimiser le risque d'accident chez des athlètes porteurs d'une maladie cardiovasculaire (MCV) et désireux de poursuivre une pratique sportive en compétition.
  • Les nouvelles lignes directrices de l'European Society of Cardiology (ESC) [8] proposent pour la première fois de ne pas se limiter à la population restreinte des athlètes, mais de s'adresser à toute la population active qui pratique essentiellement une activité physique ou sportive (APS) de loisir [8]. Celle-ci présente une prévalence de facteurs de risque d'athéroscléroses (FDR) et de MCV plus élevée que celle des athlètes et est donc plus proche de nos patients habituels. Essentiellement fondées sur des avis d'experts (niveau de preuve C), ces lignes directrices ne peuvent pas envisager tous les scénarios possibles pour cette population hétérogène.
Liens d'interêts

F. Carré déclare avoir des liens d’intérêts avec Amgen, AstraZeneca, Boehringer-Ingelheim, Chiesi, Lilly, Menarini, Novartis, Servier (conférencier).

F. Schnell déclare avoir des liens d’intérêts avec Amgen, Boehringer Ingelheim, Medtronic, Novartis, AstraZeneca, Canon Medical (conférencier).

auteurs
Pr François CARRÉ

Médecin, Cardiologie et maladies vasculaires, Hôpital Pontchaillou, CHU, Rennes, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Frédéric SCHNELL

Médecin, Cardiologie et maladies vasculaires, Hôpital Pontchaillou, CHU, Rennes, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Cardiologie
thématique(s)
Cardiologie du sport