Mise au point

Rein et insuffisance cardiaque

Mis en ligne le 30/04/2020

Auteurs : N. Girerd

La classification du syndrome cardiorénal en 5 catégories en 2008 sous l'impulsion du Pr Ronco a beaucoup popularisé le concept d'interactions cardiorénales. Cependant, il semble actuellement nécessaire de raisonner, de façon plus opérationnelle, en différenciant les modifications de la fonction rénale pérennes (notamment liées à un processus fibrotique), des modifications de la fonction rénale transitoires (notamment liées à des épisodes congestifs ou des effets indésirables des bloqueurs du système rénine-angiotensine). Dans tous les cas, la démarche thérapeutique à avoir en cas de dysfonction rénale et/ou d'hyperkaliémie est clairement explicitée dans le web addendum des recommandations européennes “insuffisance cardiaque” de 2016 : les recommandations poussent à une diminution ou une suspension des bloqueurs du système rénine-angiotensine uniquement à des niveaux importants d'aggravation de la fonction rénale et/ou ­d'hyperkaliémie. Cette attitude volontariste semble logique (et nécessaire !) devant le bénéfice majeur lié aux traitements médicamenteux en insuffisance cardiaque à fraction d'éjection altérée.

Liens d'interêts

N. Girerd déclare avoir des liens d’intérêts avec les laboratoires Novartis et Boehringer Ingelheim.

centre(s) d’intérêt
Cardiologie
thématique(s)
Maladie coronaire
Mots-clés