Mise au point

Retransplantation cardiaque (2011)

Mis en ligne le 07/04/2011

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 99,49 Ko)
Les retransplantations cardiaques représentent 2 à 3 % des transplantations. L’indication de retransplantation est posée devant une dysfonction sévère et irréversible du greffon cardiaque. Cette dernière peut être liée à une dysfonction primaire et précoce du greffon, à un rejet aigu réfractaire, à une maladie coronaire du greffon ou, plus généralement, à une dysfonction chronique du greffon. Dans les deux premières situations, toutes les études rapportent une mortalité élevée de la retransplantation, cette dernière étant réalisée dans un contexte d’urgence et d’instabilité hémodynamique. Dans ces situations, une stabilisation préalable du patient avec une assistance circulatoire paraît indispensable. En revanche, dans le cas d’une dysfonction chronique, les résultats de la retransplantation sont proches de ceux obtenus chez les patients transplantés pour la première fois. Dans cette situation, ce sont avant tout l’âge du patient et son état général qui vont influencer le pronostic.
auteurs
Dr Pascal LEPRINCE

Médecin, Chirurgie viscérale et digestive, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr alain PAVIE

Médecin, Chirurgie thoracique et cardio-vasculaire, PITIE SALPETRIERE, LE PERREUX, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Shaida VARNOUS

Médecin, Cardiologie et maladies vasculaires, Hôpital de la Pitié-Salpêtrière (APHP), Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Cardiologie,
Transplantation
thématique(s)
Cœur
Mots-clés