Smartphones

Le site du mois : la plaque vulnérable identifiée par thermographie http://www.hotplaque.com

Mis en ligne le 01/05/2001

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 135,65 Ko)
Les données anatomopathologiques puis angiocoronarographiques à la phase aiguë de l’infarctus du myocarde ou de la mort subite récupérée ont enrichi notre approche physiopathologique de l’athérosclérose des notions d’athérothrombose et de rupture de plaque. L’évaluation non invasive de la vulnérabilité de la plaque pourrait constituer un enjeu important de la prévention cardiovasculaire. Si les récents travaux d’IRM ouvrent une voie excitante, mais encore limitée en pratique quotidienne par la disponibilité de ces outils de recherche, une autre piste implique le recours à la thermographie de plaque pour déceler les élévations de température en rapport avec l’intense activité cellulaire macrophagique des plaques instables.
centre(s) d’intérêt
Cardiologie