Dossier

Le burn out en gynécologie-obstétrique

Mis en ligne le 31/12/2019

Auteurs : A. Hastoy

  • Le burn out ne doit pas être confondu avec la dépression ou le stress.
  • Le burn out s'évalue à partir de 3 dimensions : l'épuisement émotionnel, la dépersonnalisation et la baisse de l'accomplissement personnel.
  • La gynécologie-obstétrique est particulièrement exposée car la charge émotionnelle y est forte.
  • Les internes et jeunes praticiens sont particulièrement exposés au burn out par manque d'expérience et de ressources pour faire face aux situations rencontrées.
  • La prévention du burn out passe par le maintien d'un équilibre entre vie privée et vie professionnelle.
  • La prise en charge du burn out ne doit pas se limiter à une prise en charge individuelle mais s'attaquer aux facteurs interindividuels et organisationnels.
Liens d'interêts

A. Hastoy déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteur
Dr Anne HASTOY

Médecin
Gynécologie
Maternité Paule-de-Viguier, Toulouse
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Gynécologie et obstétrique,
Vie professionnelle
Mots-clés