Folie de l’acide folique : billet de mauvaise humeur

Mis en ligne le 13/12/2011

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 131,16 Ko)
» À quoi sert de prévenir ? La fréquence des anomalies de fermeture du tube neural peut diminuer, sans disparaître, par une supplémentation préconceptionnelle en acide folique individuelle à défaut de collective. La France détient la lanterne rouge malgré des recommandations des sociétés savantes et des instances sanitaires.
» Pourquoi ? Sous-information, méconnaissance, oubli, incrédulité devant la rareté de la pathologie ? Toutes ces explications s’additionnent. La consultation préconceptionnelle formalisée ou intégrée à la consultation de gynécologie pourrait être une des solutions en informant les patientes de la nécessité d’une supplémentation en acide folique de 400 μg par jour au moins 1 mois avant la conception et 2 mois après.
centre(s) d’intérêt
Gynécologie et obstétrique
Mots-clés