La iatrogenèse en médecine périnatale : “primum non nocere”

Mis en ligne le 23/12/2013

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 217,59 Ko)
Selon Wikipédia, la iatrogenèse est “l’ensemble des conséquences néfastes sur l’état de santé individuel ou collectif de tout acte ou mesure pratiqués ou prescrits par un professionnel de santé habilité et qui vise à préserver, améliorer ou rétablir la santé”. “Primum non nocere” est une locution qui signifie “d’abord ne pas nuire” ; ce précepte enseigné aux étudiants en médecine se trouve dans le traité des Épidémies d’Hippocrate, daté de 410 av J.-C. Il y est signifié : “Avoir, dans les maladies, 2 choses en vue : être utile ou du moins ne pas nuire.”
Quelle patiente pourrait un instant imaginer que sa prise en charge médicale, à un moment donné, puisse comporter plus de risques que de bénéfices – “more harm than good” comme disent les Anglo-saxons – et que son médecin aille ainsi à l’encontre des principes d’Hippocrate ? Et inversement, quel médecin pourrait assurer qu’il n’a jamais été léger dans sa conduite et n’a pas fait prendre des risques inconsidérés à sa patiente ?
centre(s) d’intérêt
Gynécologie et obstétrique