Dossier

Mode d'accouchement des grossesses gémellaires

Mis en ligne le 20/11/2018

Mis à jour le 23/11/2018

Auteurs : P. Delorme, T. Schmitz, F. Goffinet

Les recommandations du Collège national des gynécologues et obstétriciens français de 2009 n'avaient pas pu préconiser une voie d'accouchement plutôt qu'une autre pour les grossesses gémellaires faute de données de qualité. La publication récente d'études de bonne qualité permet aujourd'hui de proposer une voie d'accouchement avec un bon niveau de preuve :

  • la tentative de voie basse en cas de grossesse gémellaire avec J1 en présentation céphalique après 32 SA n'est pas associée à plus de morbi-mortalité néonatale qu'une césarienne programmée ;
  • en cas de tentative de voie basse, la présentation de J2 en siège est associée après 32 SA à moins de césariennes sur J2 que lorsque J2 est en présentation céphalique ou transverse ;
  • en cas de tentative de voie basse, la présentation de J2 non céphalique (siège, transverse) n'est pas associée à une augmentation de la morbi-mortalité par rapport à une présentation céphalique.
Liens d'interêts

Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteurs
Dr Pierre DELORME

Médecin, Gynécologie, Maternité Port-Royal, AP-HP, groupe hospitalier Cochin, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr François GOFFINET

Médecin, Gynécologie, Maternité Port-Royal, AP-HP, groupe hospitalier Cochin, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Gynécologie et obstétrique
thématique(s)
Obstétrique
Mots-clés