Mise au point

Nouvelles recommandations pour les frottis : que doit-on en retenir ?

Mis en ligne le

Auteurs : J. Marchetta, G. Legendre, E. Hudon, C. Lefebvre-Lacoeuille, L. Catala, P.E. Bouet, P. Descamps

  • Les recommandations INCa de 2016 établissent de nouveaux arbres décisionnels à la lumière de tous les outils utiles dans la pathologie du col.
  • La conduite à tenir la plus progressive concerne la grossesse, au cours de laquelle aucune exploration n'est recommandée pour les frottis de bas grade ou ASC-US.
  • La réaction en cas de frottis ASC-US devient univoque : réalisation d'un test HPV “réflexe” sur frottis en phase liquide après 30 ans (possibilité du double marquage p16/Ki67 avant 30 ans).
  • Le test HPV reste non indiqué dans le triage des frottis de bas grade. Il est utile dans le suivi évolutif.
  • L'AGC est simplifiée : test HPV (et biopsie de l'endomètre après 45 ans).
  • Quelques nuances manquent toutefois comme le typage de HPV.
Liens d'interêts

Les auteurs n’ont pas précisé leurs éventuels liens d’intérêts.

auteurs
Dr Jacques MARCHETTA

Médecin, Gynécologie, CHU, Angers, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Guillaume LEGENDRE

Médecin, Gynécologie, CHU, Angers, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Émilie HUDON

Médecin, Gynécologie, CHU, Angers, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Laurent CATALA

Médecin, Gynécologie, CHU, Angers, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Philippe DESCAMPS

Médecin, Gynécologie, CHU, Angers, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Gynécologie et obstétrique,
Oncologie gynécologie
Mots-clés