Mise au point

Radiothérapie exclusive des cancers de l’endomètre inopérables

Mis en ligne le 23/12/2013

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 112,82 Ko)
  • Les cancers de l’endomètre inopérables peuvent être traités par curiethérapie, associée ou non à une radiothérapie externe (RTE).
  • Entre 1995 et 2010, 56 patientes ont été traitées au centre Alexis-Vautrin par radio-curiethérapie. Le traitement consistait en une RTE à la dose de 30 à 50 Gy selon l’atteinte ganglionnaire pelvienne, puis une curiethérapie avec un applicateur spécifique, à la dose de 15 à 30 Gy pour obtenir une dose totale de 60 Gy. À 5 ans, la survie globale était de 36,8 %, la survie spécifique de 59,5 %, et le contrôle local (CL) de 84,4 %. Six patientes ont présenté une toxicité tardive de grade 3, gynécologique pour 5 d’entre elles.
  • L’association RTE + curiethérapie a permis d’obtenir un excellent CL et une bonne SS, avec peu de toxicités invalidantes. Ce traitement peut donc être proposé aux patientes inopérables, notamment pour des stades I et II.
centre(s) d’intérêt
Gynécologie et obstétrique,
Oncologie générale
thématique(s)
Radiothérapie
Mots-clés