Dossier

Les techniques de chirurgie bariatrique et leurs conséquences sur la grossesse

Mis en ligne le 02/10/2018

Mis à jour le 12/10/2018

Auteurs : P. Topart, G. Becouarn

  • La chirurgie bariatrique s'est considérablement développée en France ces dernières années, jusqu'à atteindre 50 000 procédures par an, dont la moitié concerne des femmes en âge de procréer.
  • Parmi les techniques référencées, la sleeve gastrectomie a acquis une place prépondérante, représentant au moins 50 % des opérations, mais ses conséquences sont méconnues.
  • Si les chirurgies bariatriques entraînent moins de diabètes gestationnels, d'éclampsies et de macrosomies fœtales, elles sont associées à des poids de naissance plus faibles et à un risque plus élevé de prématurité.
  • L'anneau gastrique comporte le plus faible risque néonatal. Les techniques à composante malabsorptive, bypass gastrique et dérivation biliopancréatique, comportent un risque plus élevé de malformations fœtales. Du fait du court-circuit intestinal, les douleurs abdominales font toujours évoquer une hernie interne dont le diagnostic et le traitement sont chirurgicaux.
Liens d'interêts

P. Topart et G. Becouarn déclarent avoir des liens d’intérêts avec Ethicon et Medtronic (formateurs avec honoraires).

auteur
Dr Philippe TOPART

Médecin
Chirurgie viscérale et digestive
Clinique de l’Anjou, Angers
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Gynécologie et obstétrique,
Gastroentérologie,
Endocrinologie
thématique(s)
Obstétrique
Mots-clés