Dossier

Valeur prédictive du scanner abdomino-pelvien pour la chirurgie optimale des carcinomes de l’ovaire

Mis en ligne le 01/09/2000

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 62,18 Ko)
P rès de deux-tiers des tumeurs ovariennes sont diagnostiquées à un stade évolué de la maladie quand il existe déjà une extension intrapéritonéale (1). Même si les progrès des techniques chirurgicales et l’utilisation des sels de platine et des taxanes ont permis d’augmenter le taux de mise en rémission clinique et histologique, la majorité des patientes récidivent et le taux de survie à cinq ans, tous stades confondus, ne dépasse pas 35 % (8 à 23 % pour les stades III et IV) (2).
centre(s) d’intérêt
Gynécologie et obstétrique