Dossier

Anatomopathologie - 1998

Mis en ligne le 11/02/1998

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 508,87 Ko)
  • L’infection à H. pylori est un facteur de risque de l’adénocarcinome gastrique.
  • Elle est plus fréquente dans les cancers superficiels, antropyloriques, et de type intestinal.
  • La gastrite chronique atrophique représente probablement le principal pivot des étapes de la carcinogenèse.
  • Cette gastrite favorise l’intervention ultérieure d’une succession d’altérations génomiques de mécanismes plurifactoriels liés à l'hôte et à la bactérie.
  • Les souches H. pylori CagA+ seraient les plus impliquées dans le mécanisme de la carcinogenèse.
  • H. pylori induit un déséquilibre du renouvellement de l'épithélium gastrique caractérisé par une augmentation de la fraction de prolifération épithéliale et, selon certaines études, par une réduction de la mort cellulaire par apoptose.
  • La réduction de la mort par apoptose pourrait être liée à la mutation du gène p53. [...]
auteurs
Dr Florence MAURY

Médecin, Anatomie et cytologie pathologiques, CLERMONT FERRAND, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr ALAIN LOZNIEWSKI

Médecin, Biologie médicale, NANCY CEDEX, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Gastroentérologie,
Oncologie générale
thématique(s)
Anatomopathologie
Mots-clés