Dossier

Calprotectine fécale et MICI : quoi de neuf ?

Mis en ligne le

Mis à jour le 26/09/2017

Auteurs : Stéphane Nancey, Bernard Flourié, Gilles Boschetti

  • L'intérêt du dosage de la calprotectine fécale pour distinguer une pathologie organique ou fonctionnelle est la situation la mieux établie.
  • En cas de MICI, une concentration de calprotectine fécale supérieure à 250 μg/g est en faveur d'une maladie active.
  • L'interprétation des dosages de calprotectine est conditionnée par la connaissance des seuils de calprotectine fécale, variables selon la situation.
  • Un monitoring régulier de la protéine C réactive (CRP) et/ou de la calprotectine fécale est une aide à la décision thérapeutique dans les MICI.
Liens d'interêts

S. Nancey déclare avoir des liens d’intérêts avec MSD, AbbVie, Takeda, Norgine, Tillotts, Novartis, BMS, Pfizer, Hospira, HAC Pharma et Ferring.

Les autres auteurs n’ont pas précisé leurs éventuels liens d’intérêts.

auteurs
Pr Stéphane NANCEY

Médecin, Gastro-entérologie et hépatologie, Chu Lyon-Sud, Hospices civils de Lyon, Pierre-Bénite, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Bernard FLOURIÉ

Médecin, Gastro-entérologie et hépatologie, CH Lyon-Sud, Hospices civils de Lyon, Pierre Bénite, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Gilles BOSCHETTI

Médecin, Gastro-entérologie et hépatologie, CH Lyon-Sud, Hospices civils de Lyon, Lyon, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Gastroentérologie
thématique(s)
Maladie de Crohn,
MICI
Mots-clés