Editorial

Faut-il être narcissique pour réussir dans la recherche médicale ?

Mis en ligne le 17/12/2016

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 81,70 Ko)

Le professeur en immunologie Bruno Lemaitre dirige un laboratoire de recherche à l'École polytechnique fédérale de Lausanne. Il a commencé sa carrière à Strasbourg, à l'institut de biologie moléculaire et cellulaire dirigé alors par Jules Hoffmann, prix Nobel de médecine et de physiologie en 2011 pour ses travaux sur l'immunité innée avec la découverte des Toll-Like Receptors. B. Lemaitre vient de publier un livre passionnant issu de son intérêt pour l'influence des traits de la personnalité, en particulier du narcissisme, sur la science.

L'auteur utilise le terme “narcissisme”, privilégié dans la littérature sociologique, mais on parle également de “mâle alpha” ou de “personne avec un ego élevé” pour désigner des sujets avec un fort sens de leur importance et un besoin d'être admiré. Le narcissique se sent spécial et supérieur. Sa construction mentale est la suivante : “Je suis spécial, donc je mérite un traitement spécial ou je dois m'associer à d'autres personnes qui sont également spéciales.” Les traits de caractère comportent souvent le manque d'empathie, l'exploitation des autres pour atteindre ses objectifs, l'envie vis-à-vis d'autres personnes et la croyance que les autres l'envient.

Le professeur en immunologie Bruno Lemaitre dirige un laboratoire de recherche à l'École polytechnique fédérale de Lausanne. Il a commencé sa carrière à Strasbourg, à l'institut de biologie moléculaire et cellulaire dirigé alors par Jules Hoffmann, prix Nobel de médecine et de physiologie en 2011 pour ses travaux sur l'immunité innée avec la découverte des Toll-Like Receptors. B. Lemaitre vient de publier un livre passionnant issu de son intérêt pour l'influence des traits de la personnalité, en particulier du narcissisme, sur la science.

L'auteur utilise le terme “narcissisme”, privilégié dans la littérature sociologique, mais on parle également de “mâle alpha” ou de “personne avec un ego élevé” pour désigner des sujets avec un fort sens de leur importance et un besoin d'être admiré. Le narcissique se sent spécial et supérieur. Sa construction mentale est la suivante : “Je suis spécial, donc je mérite un traitement spécial ou je dois m'associer à d'autres personnes qui sont également spéciales.” Les traits de caractère comportent souvent le manque d'empathie, l'exploitation des autres pour atteindre ses objectifs, l'envie vis-à-vis d'autres personnes et la croyance que les autres l'envient.

Liens d'interêts

 

auteur
Pr Marc-André BIGARD
Pr Marc-André BIGARD

Médecin
Gastro-entérologie et hépatologie
Université de Lorraine, Nancy
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Médecine générale
Mots-clés