Dossier

Faut-il prescrire des biosimilaires à tous nos patients atteints de MICI ?

Mis en ligne le

Mis à jour le 26/09/2017

Auteurs : Vered Abitbol

  • Les biosimilaires contribuent à faire baisser le prix des biothérapies.
  • Le CT-P13 est le premier biosimilaire de l'infliximab disponible pour traiter les MICI ; son efficacité et sa tolérance sont comparables à celles de l'infliximab princeps.
  • De nouveaux biosimilaires seront prochainement disponibles pour traiter les MICI.
  • L'interchangeabilité entre princeps et biosimilaires et entre biosimilaires est possible.
  • Nos critères de choix de biothérapies devront intégrer leur coût, sous réserve d'un rapport efficacité/tolérance comparable.
Liens d'interêts

L’auteur déclare avoir des liens d’intérêts avec Pfizer, Hospira, AbbVie, Takeda et Vifor.

auteur
Pr Vered ABITBOL
Pr Vered ABITBOL

Médecin
Gastro-entérologie et hépatologie
Hôpital Cochin, AP-HP, Paris
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Gastroentérologie
thématique(s)
MICI
Mots-clés