Dossier

Hépatologie – Risque résiduel après guérison du VHC : quels sont les patients à risque ?

Mis en ligne le 28/02/2021

Auteurs : P. Sogni

  • La guérison du VHC par les antiviraux directs diminue la mortalité globale et le risque de carcinome hépatocellulaire (CHC).
  • Le risque résiduel de CHC après guérison du VHC dépend essentiellement de la sévérité de la maladie hépatique évaluée en préthérapeutique.
  • Chez les patients ayant une fibrose estimée F3-F4 en préthérapeutique, il est nécessaire de poursuivre une surveillance échographique semestrielle sans limitation de durée selon les recommandations actuelles.
  • Des scores et des algorithmes décisionnels, obtenus à partir de données clinicobiologiques simples permettent de définir des sous-groupes à risque faible ou élevé.
Liens d'interêts

P. Sogni déclare avoir des liens d’intérêts avec AbbVie, BMS, Janssen, Galmed, Genfit, Gilead, Intercept, MSD, Novo Nordisk.

auteur
Pr Philippe SOGNI
Pr Philippe SOGNI

Médecin
Gastro-entérologie et hépatologie
Hôpital Cochin, AP-HP, Paris
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Hépatologie