Mise au point

IL-23 : la famille s'agrandit

Mis en ligne le 31/08/2021

Auteurs : D. Laharie

  • Les anticorps anti-IL-23 spécifiques, ou anti-p19, constituent une nouvelle classe thérapeutique dans le domaine des MICI. Les molécules dont la phase de développement est le plus avancée sont le brazikumab, le guselkumab, le mirikizumab et le risankizumab.
  • À ce jour, aucune AMM n'a été obtenue. Toutefois, la positivité des essais de phase II ou III conduits avec cette classe thérapeutique, que ce soit dans la maladie de Crohn ou dans la rectocolite hémorragique, devrait permettre sa mise à disposition rapide.
  • Le risankizumab est d'ores et déjà disponible dans le cadre d'une autorisation temporaire d'utilisation réservée aux patients atteints de maladie de Crohn qui sont en échec des traitements actuellement disponibles.
Liens d'interêts

D. Laharie déclare avoir des liens d’intérêts avec Abbvie, Biogaran, Biogen, Ferring, Gilead, HAC Pharma, Janssen, MSD, Novartis, Pfizer, Prometheus, Roche, Takeda, Theradiag, Tillotts.

auteur
Pr David LAHARIE
Pr David LAHARIE

Médecin
Gastro-entérologie et hépatologie
Hôpital Haut-Lévêque, CHU, Bordeaux
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Hépatologie,
Gastroentérologie,
Infectiologie
thématique(s)
MICI
Mots-clés