Dossier

Immunothérapie et cancer colorectal métastatique

Mis en ligne le 09/11/2016

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 82,30 Ko)

Les cellules tumorales ont de nombreuses interactions avec leur environnement et le tissu de soutien. Leur lien avec le système immunitaire est étroit. La tumeur est en effet capable de bloquer la réaction immune “antitumorale” locorégionale en inhibant l'activité lymphocytaire via un système de régulation appelé checkpoint. L'enjeu de l'immunothérapie est de rendre aux lymphocytes leur capacité initiale à combattre les cellules néoplasiques grâce à des molécules inhibitrices de ces “checkpoints inhibiteurs” (Anticorps [Ac] anti-CTLA4, Ac anti-PD-L1, Ac anti-PD-1 principalement). Les phénomènes biologiques en jeu sont complexes et les cibles thérapeutiques nombreuses. Les résultats cliniques en cancérologie colorectale, même si ces traitements ne semblent efficaces que dans le sous-groupe des tumeurs MSI, sont très encourageants, à l'instar de ce qui est observé dans d'autres tumeurs solides, et notamment dans le mélanome métastatique.

Liens d'interêts

S. Paul déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

J.M. Phelip déclare avoir des liens d’intérêts avec Merck, Roche, Amgen, Lilly, Sanofi.

N. Williet n’a pas précisé ses éventuels liens d’intérêts.

auteurs
Dr Stéphane PAUL

Médecin, Immunologie et immunopathologie, CHU, Saint Étienne, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Jean-Marc PHELIP

Médecin, Gastro-entérologie et hépatologie, Hôpital Nord, CHU de Saint-Étienne, Saint-Priest-en-Jarez, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Nicolas WILLIET

Médecin, Gastro-entérologie et hépatologie, CHU, Saint-Étienne, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Gastroentérologie,
Hépatologie,
Oncologie digestif
thématique(s)
Cancer colorectal
Mots-clés