Dossier evidence based medicine

Intolérants au gluten non coeliaques : existent-ils vraiment ?

Mis en ligne le 27/06/2017

Auteurs : Stéphane Schneider

Lire l'article complet (pdf / 690,91 Ko)
  • L'hypersensibilité non coeliaque au blé est probablement bien plus fréquente que la maladie coeliaque et l'allergie au gluten, entités les mieux définies.
  • Les 2 composantes de cette entité sont d'une part l'intolérance aux FODMAP et de l'autre une réaction immunitaire à une protéine du blé autre que le gluten.
  • Il faut suivre une démarche rigoureuse dans l'évaluation d'un patient se plaignant de symptômes liés à l'ingestion de blé.

La réponse à cette question apportée par les malades qui consultent de plus en plus nombreux à ce sujet (symptômes déclenchés par l'ingestion d'aliments qu'ils savent contenir du gluten) est clairement oui. Mais quelle doit être la réponse du gastroentérologue ? L'analyse de la littérature permet de préciser l'épidémiologie et les étiologies de ces réactions indésirables à l'alimentation. La maladie coeliaque (1 % de la population en France) est pléiomorphe, depuis les formes asymptomatiques jusqu'à la malabsorption intestinale avec diarrhée chronique et amaigrissement. Son diagnostic est bien codifié et repose sur les biopsies duodénales et le dosage des immunoglobulines (Ig) A antitransglutaminase tissulaire. L'allergie au gluten (0,1 à 0,3 % de la population en France) est responsable de signes allergiques en général extradigestifs. Son diagnostic repose sur des tests de provocation cutanés et le dosage d'IgE spécifiques. À côté de ces 2 entités bien définies, on a décrit voilà près de 40 ans une hypersensibilité non coeliaque au gluten (HNCG), syndrome caractérisé par des symptômes intestinaux dominés par la sphère de l'intestin irritable (ballonnements, diarrhée, douleurs abdominales, dyspepsie, etc.) et extra-intestinaux (fatigue, céphalées, engourdissement, confusion, anxiété/dépression, signes de fibromyalgie, etc.) liés à l'ingestion de gluten, après avoir écarté un diagnostic de maladie coeliaque ou d'allergie au gluten (1). Sa prévalence dans les pays occidentaux est estimée entre 0,5 et 13 % (2).

[ ... ]

auteur
Pr Stéphane M. SCHNEIDER
Pr Stéphane M. SCHNEIDER

Médecin
Gastro-entérologie et hépatologie
Hôpital l’Archet, Nice
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Gastroentérologie
Mots-clés