Dossier

Introduction - Merde…

Mis en ligne le 16/06/2015

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 1,57 Mo)

Le dossier de ce numéro est consacré au syndrome de l’intestin irritable (SII), les patients souffrant de ce syndrome remplissant les salles d’attente des gastroentérologues. De quel sujet nous parlent ces patients, sinon de “ça” ?
Les mots pour désigner les excréments ne sont pas toujours faciles à trouver :

  • merde est trop grossier ;
  • caca, trop enfantin ;
  • crotte évoque l’animal,
  • étron fait littéraire,
  • fèces est confondu avec fesses.

Le plus souvent, le terme employé est selles, dont l’origine vient de aller à la selle : le mot selle signifiait chaise percée depuis le début du XIIIe siècle et a donné ensuite, dans le sens de matières fécales, selle au singulier puis, actuellement, selles uniquement au pluriel (Le Grand Robert de la langue française).

Quel que soit le mot employé, les malades présentant un SII en sont rarement satisfaits, se plaignant que leurs selles sont trop rares ou trop fréquentes, trop dures ou trop molles, trop petites ou trop grosses, trop foncées ou trop claires, trop difficiles à émettre ou à retenir,trop douloureuses, trop bruyantes, trop odorantes, trop collantes, en crotte de lapinou en bouse de vache et quelquefois simplement “pas belles” ! Certains patients sont des observateurs attentifs de ce qu’ils produisent à raison de 55 kg par an, tandis que d’autres essaient de ne pas voir le résultat de leur digestion, mais tous rêvent d’un tube digestif qui fonctionnerait sans bruit, sans odeur et bien sûr sans douleurs !

auteur
Pr Marc-André BIGARD
Pr Marc-André BIGARD

Médecin
Gastro-entérologie et hépatologie
Université de Lorraine, Nancy
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Gastroentérologie,
Hépatologie
thématique(s)
Gastro-entérite
Mots-clés